Adduction d’eau

Les villages se trouvent sur des collines et pour chercher l’eau, femmes et enfants doivent porteur eauparcourir à pied plusieurs kilomètres jusqu’à la vallée. Les rivières et les marigots sont les sources d’eau pour la boisson, la vaisselle, la lessive et le bétail. D’où de nombreuses maladies véhiculées par l’eau insalubre : bilharziose, choléra, dysenterie, diarrhée infantile ainsi que la gale par manque d’hygiène et de propreté.

Participation des villageois

Les villageois participent aux actions menées sur place : creusement des tranchées, construction des points d’eau. Ils fournissent aussi les matériaux locaux (sables, graviers, moellons …)

Pérennité des installations

L’association Ankadibe n’intervient plus quand le projet est réalisé. Pendant les réunions publiques, les villageois décident des moyens à mettre en place pour le bon fonctionnement des réalisations (création de comité de gestion de l’eau, participation modique pour l’entretien des installations, achat des consommables, …)

Réalisation de 6 adductions d’eau potable

Ankadibe (600hab) en 2007

Afficher »

Une canalisation a été construite depuis une source située à 1?5 km en amont du village.
Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°1

Antananambany (500hab) en 2010

Afficher »

Alimentation d’eau par gravitation : la source se trouve à une altitude de 1364m et le village à 1346m.
La population s’est mobilisée pour les travaux : creusement des tranchées et des fondations, fabrication des briques, bétonnage et ferraillage du bassin de rétention et du château d’eau, pose manuelle des 3000m de tuyaux du réseau jusqu’aux 6 bornes fontaines. Le chef de « fokontany » (chef du village), assisté du maître d’œuvre, est responsable des travaux, mais toutes les décisions sont prises au cours de réunions publiques.
Afin de pérenniser l’installation, un comité de gestion de l’eau a été créé pour responsabiliser les villageois, prévenir l’usure en les éduquant à la bonne utilisation et à l’entretien des installations. Chaque foyer doit payer un droit mensuel pour financer cet entretien et le remplacement des pièces usagées.
Une campagne de sensibilisation est également mise en place pour l’hygiène et la santé. L’adduction d’eau potable à Antananambany est  l’un des huit « Objectifs du Millénaire pour le Développement ».  Véolia Grand Lyon a aidé financièrement l’association pour la réalisation de ce projet.Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°11

Nanjakana (2000hab) en 2012

Afficher »

Nanjakana est une commune de 1500 habitants, à 60km à l’est de la capitale Antananarivo, sur la RN2. L’Adduction d’Eau Potable (AEP) de cette commune a été réalisée par l’association Ankadibe, sur le principe de gravitation, en partenariat avec ESF et a été inaugurée en avril 2012.
Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°13, page 3

Vatovandana (800hab) en 2013

Afficher »

Vatovandana est au sommet d’une montagne, les trajets avec un seau d’eau sur la tête sont très pénibles et le chemin très escarpé.
Les villageois ont fait une demande pour l’approvisionnement en eau potable en 2010. L’étude sur la faisabilité du projet a été réalisée en 2011.Les villageois ont fourni la main d’œuvre et les matériaux locaux (le sable, les gravillons, les briques en terre cuite faites avec l’argile des rizières …). Les briques servent à construire les bornes fontaines et le château d’eau,… Le creusement des tranchées a été réalisé pendant la saison des pluies quand les travaux des champs sont terminés. Pour creuser plus facilement, il est important d’avoir un sol un peu meuble. Toutes les décisions sur le calendrier et la répartition des travaux sont prises au cours de réunions publiques avec le comité de gestion qui gère l’entretien et la maintenance des futures installations.
Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°15

 Ampetsapetsa (300hab) en 2015

Afficher »

Ampetsapetsa, adduction d’eau sur le principe gravitaire, l’arrivée de l’eau potable au village est l’occasion de faire la fête. Des bornes fontaines, une douche publique et un lavoir public, lieu de rencontre privilégié.

Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°20
Mamory (500hab) en 2015

Afficher »

Mamory est situé en haut d’une montagne, l’adduction d’eau de Mamory est réalisée avec le principe de pompage solaire.

Pour en savoir plus, télécharger la gazette N°20

A Madagascar, le taux d’approvisionnement en eau potable est inexistant dans le milieu rural. Chaque commune est donc responsable de son système d’approvisionnement en eau potable.