Cabinet dentaire

Des étudiants nantais pour des soins dentaires à Madagascar

Soins dentaires à MadagascarEn février 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016 des étudiants nantais de l’Organisation hUmanitaire des Etudiants Dentaires de Nantes (OUED) et quelques-uns de leurs professeurs ainsi que des prothésistes ont effectué consultations, soins conservatifs, extractions de dents, des prothèses dentaires et sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire dans la région d’Ankadibé.

Leurs missions se déroulent dans le cabinet « Nify salama » (dent saine), installé dans le container de la « Boitawatt » à Antananambany, 2km à pied d’Ankidabé.

Malgré la vétusté du fauteuil dentaire et du matériel, les étudiants sont très à l’écoute des patients, prêts à expliquer ce qu’ils vont faire pour calmer les angoisses. Ils ne lésinent pas sur les anesthésies, les antalgiques et les antibiotiques si nécessaire.

Les patients de tous âges viennent de très loin, parfois une vingtaine de km à pied pour se faire soigner. Tous les écoliers sont examinés afin de prévenir leurs parents des soins à prévoir pour leur prochaine venue.

Soulager les douleurs, assurer le suivi des patients vus au cours des précédentes missions, réhabiliter en prothèse les patients édentés.

D’autres actions ont également eu lieu :

  • A la prison centrale d’Antanimora auprès des jeunes incarcérés de 10 à 18 ans.
  • A la ferronnerie, l’atelier de Violette et Dieu Donné, action auprès des écoliers.
  • Dans la région d’Antsirabe à 160km au sud d’Antananarivo :

- Est Anosy : 30km à l’ouest d’Antsirabe, un village inaccessible en voiture, où tout le matériel a été transporté par les étudiants avec les villageois.

- Ambohibary : 40km au nord d’Antsirabe, avec l’installation d’une dizaine de tables dans un temple protestant. Les gens sont venus prendre leur place dès 4h du matin, et nous avons dû refuser des patients.

- Centre de Formation Agricole d’Antsirabe : les soins ont eu lieu dans la salle de réunion « réquisitionnée ».

- Miaramamindra : nouveau village ou l’OUED a travaillé, beaucoup de patients, d’amitiés et d’émotion.