Historique

Depuis 2005, notre association s’est fixée pour objectif de fournir une aide au développement social, culturel et économique du village d’Ankadibé et des villages environnants.

Contexte général et problématique

Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde. Sa population est composée à 70% de paysans. La mortalité infantile est de 46%. La majorité des malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté. La situation politique instable du pays nuit au développement économique et social.

Ankadibé est un village situé sur une colline à 40km de la capitale malgache Antananarivo dans une région très vallonnée. On peut mettre deux à trois heures, selon les voitures et la saison pour relier le village à la grande ville !

Fillettes malgaches portants des seaux d'eauLes villageois sont des modestes agriculteurs et éleveurs. Les travaux de la terre sont manuels. La corvée de l’eau incombe aux femmes et aux enfants : aller chercher l’eau dans la vallée et la transporter sur leur tête dans des cruches ou des seaux.

Chaque famille a en moyenne 4 à 5 enfants et l’éducation de la plupart des enfants s’arrête après l’école primaire.

Face à ce constat, l’association veut donner aux villageois d’Ankadibé et des villages environnants les moyens d’améliorer leurs conditions de vie.